Histoire

Le Liberia ou Libéria est un pays d’Afrique de l’Ouest bordé au sud par l’océan Atlantique, au nord-ouest par la Sierra Leone, au nord par la Guinée et à l’est par la Côte d’Ivoire. Première nation d’Afrique à avoir obtenu son indépendance en 1847, le Liberia est présidé depuis le 16 janvier 2006 par Ellen Johnson-Sirleaf, première femme du continent africain à être élue à la tête d’un État. Le libéria à une Superficie de 111 370 km² et une Population estimée à 3 317 176 habitants.

L’histoire du Liberia en tant que pays commence en 1822, année où il a été fondé par une société philanthropique américaine decolonisation, l’American Colonization Society, pour y installer des esclaves noirs libérés. Rapidement, un malaise entre américano-libériens et population autochtone apparaît. Le Libéria devient une république indépendante en 1847. Le suffrage censitaire permet aux américano-libériens de conserver le pouvoir durant un siècle.

À partir de 1960, le Libéria entre dans une période de vingt années de prospérité, grâce à des concessions offertes à des multinationales étrangères (principalement américaines et allemandes) pour l’exploitation des gisements de minerai de fer. En 1971, William Tolbert, vice-président depuis 1951, accède à la présidence suite à la mort du président Tubman. La politique économique qu’il mène accroît le clivage entre américano-libériens et autochtones. Et le 12 avril 1980, le gouvernement est renversé lors un coup d’état mené par Samuel Doe, un autochtone qui prend le pouvoir. Il instaure rapidement une dictature.

Entre 1989-1997 le liberia va connaître une désastreuse guerre civile qui a coûté la vie à près de 150 000 personnes, des civils pour la plupart, et a provoqué un effondrement total de l’État. Après la signature de l’accord de paix de Cotonou (Bénin) en 1993, négocié grâce à la CEDEAO, le Conseil de sécurité a créé la Mission d’observation des Nations unies au Libéria (MONUL), qui avait pour mandat notamment de contrôler le respect de l’accord de paix, et d’en vérifier l’application impartiale par toutes les parties. La MONUL a été la première mission de maintien de la paix que l’Organisation des Nations unies a entreprise en coopération avec une mission de maintien de la paix déjà mise sur pied par une autre organisation.