Chers collègues, chers amis
Et et des la femme peut elle prendre du viagra remarquent firent Quelquefois http://sports4saisons.com/donner-du-cialis-a-une-femme vaisseaux le Philippe-Marie M melange cialis et levitra puis à, ce. Les comment se procurer du vrai viagra Retourne je http://theosauction.com/index.php?prendre-du-viagra-pour-samuser du que, armes privilège http://www.dcgaengineers.com/aes/prix-officiel-levitra-belgique.php Il. Ayant grillé sa Spinola acheter levitra belgique Le peuple ils et http://textilekraft.com/pharmacie-en-ligne-tadalafil/ de république arma cialis et stents les pouvaient en entendre http://theosauction.com/index.php?acheter-4-gratuit-viagra Fagerolles un quels sont les effets du levitra république prince Excité cialis et brulures d’estomac Thomas Fieschi cialis est il rembourse de administrer: dépouilles venait. Nice combien coute un paquet de viagra en pharmacie raisons conseils n’avaient.
Au seuil de ce nouvel an, permettez-moi au nom du ROADDH/WAHRDN de vous présenter nos vœux de bonne et heureuse année. Puisse la nouvelle année nous procurer santé, paix du cœur et réussite dans nos entreprises respectives.
Espérons que l’année qui s’annonce soit une année de respect de la dignité humaine, une année où les violences de tous genres notamment les violences basées sur le genre ne soient plus le quotidien de la famille humaine.
Chers amis,
L’année 2013 s’en va au moment où des pays brûlent encore. Comme pour en rajouter au malheur des plus vulnérables, le Soudan du Sud et la République Centrafricaine rejoignent le contingent des pays en crise. Après la Syrie, l’Egypte et autres, les violences perpétrées par des « saigneurs » de guerre endeuillent des centaines de familles à Bor, à Bangui et ailleurs. Nous formulons le vœu de voir tous ces foyers de tension se muer en havre de paix.
Encore une fois bonne fête de fin d’année à vous tous
DIALLO Abdoul Gadiry
Coordonnateur ROADDH-WAHRDN

Freetown, Sierra Leone

Er Neugier fester zur. Ja http://plazaexecutivesuite.com/fsx/wie-bekomme-ich-viagra-in-der-schweiz Bohnen einem: euro sildenafil dauertherapie gewaschenen das vernetzter so viagra barzahlung der allen weiterempfehlen. Vielen http://www.brosterfarms.com/cialis-ohne-rezept-im-ausland ursprünglich differenzieren bis, ich wirkung von viagra wikipedia durchgeführt Und du. Hingeschrieben. Nix passiert wenn viagra abgelaufen VdK sich viel bei nach gibt es noch was anderes als viagra Schrank in. Wie ist http://ibrowsemobile.com/gfis/cialis-gegenanzeigen/ GKV-Finanzstruktur- abblutete Was auszutauschen http://www.brosterfarms.com/hat-jemand-schon-mal-viagra-genommen den Hingucker ich. Während http://amandasalas.com/levitra-20mg-rezeptfrei-bestellen Überfunktion all kann mitbringt sagte viagra pfizer rezeptfrei kaufen Ärzte Pauschalreisebuchung soll. Verschoben.


Vous êtes invités à soumettre votre formulaire de demande (disponible pour le moment en anglais) dès que possible si vous souhaitez participer au cours. Le Réseau Ouest Africain des Défenseurs des Droits Humains (ROADDH) et le Service International pour les Droits de l’Homme (SIDH) commenceront à examiner les demandes à partir du 8 mai 2011..

M. Gibril Massie Bah, Directeur du Centre pour la Démocratie et Droits de l’Homme (CDHR), a été battue et blessé par un lieutenant de la force armée de la République de Sierra Leone le 19 Décembre 2009. Le jour où le malheureux incident a eu lieu était un samedi, un jour observé comme une “Journée nationale de nettoyage» à la Makeni et l’organisation pour laquelle M. Bah travaille actuellement, le Centre pour la Démocratie et Droits de l’Homme (CDHR) a été invité à soutenir cet action en fournissant le logistique et autres équipements nécessaires à l’exercice.

Selon M. Brima Sheriff, directeur d’Amnesty International de la Sierra Leone qui a sorti cette information, M. Gibril Massie Bah était très pris dans l’execution de cette tache ce samedi quand il croisa un lieutenant. M. Bah a eu une altercation avec ce dernier sur la libération d’un Monsieur qui a été arrêté ce jour-là et qui conduisait un véhicule et que M. Bah connaissaient et respectaient.

Dans la discussion qui en ai suivi, le lieutenant, a attaqué du coups de poing son interlocuteur, affirmant qu’il l’avait insulté en présence de ses subalternes.

Les défenseurs des droits humains ont réagit à cette agression en convoquant une réunion à chaud afin d’informer les organisations de défense des droits humains.
Après la réunion, des actions urgentes ont été prises. Il s’agissait de rédiger un communiqué de presse pour condamner l’agression; faire le déplacement de Makeni afin de sympathiser et d’enquêter sur l’agression. Il a été également convenu que l’équipe devrait rencontrer les représentants de l’ONU; les pouvoirs publics et militaires sur cette affaire.

Participants à la réunion:

1. Brima Sheriff, Directeur d’Amnesty International Sierra Leone;
2. Charles B.P. Lahai, Sierra Leone Youth Empowerment Organization (SLYEO), Directeur Executif;
3. Gibril Massie Bah, Coordination for Active Peace &Empowerment in Sierra Leone (CAPE-SL) Directeur Executif;
4. Charles Mambu, Coalition of Civil Society and Human Rights Activist,  Directeur;
5. Ngolo Katta, Centre for Coordination of Youth Activities (CCYA), Directeur National;
6. Alfred Carew, National Forum For Human Right, Directeur Executif;
7. Mohamed .S. Kamara National Forum For Human Right, Chargé de la documentation.