BigLogoLa Rapporteuse Spéciale sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, Margaret Sekaggya, visitera le Togo du 7au 11 Octobre 2013. Cette visite s’inscrit dans le cadre du suivi de la première visite faite conjointement avec la Rapporteure Spéciale sur les Défenseurs des Droits de l’homme en Afrique de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples en 2008 et dont l’objet était d’évaluer la situation des défenseurs des droits de l’homme au Togo à la lumière des principes énoncés dans la Déclaration sur le droit et la responsabilité des individus, groupes et organes de la société de promouvoir et protéger les droits de l’homme et les libertés fondamentales universellement reconnus.

Dans son rapport sanctionnant cette visite, la Rapporteuse avait constaté que malgré les nombreux progrès du Togo, notamment pour ce qui est du cadre juridique et institutionnel les défenseurs des droits de l’homme au Togo se heurtaient toujours à une série d’obstacles qui les empêchaient de mener leurs activités légitimes. L’absence d’unité et une coordination accrues entre les défenseurs. la stigmatisation des défenseurs par des autorités qui les considèrent comme appartenant à l’opposition politique, le sort des femmes défenseurs et les difficultés inhérentes à leurs activités, les retards injustifiés dans la délivrance des certificats d’enregistrement aux ONG, les restrictions illégitimes de l’exercice des droits à la liberté de réunion pacifique et à la liberté d’opinion

et d’expression, l’impunité pour les violations passées à l’endroit des défenseurs. De nombreuses recommandations ont été faite à l’issue de cette visite particulièrement au gouvernement à qui il a été demandé de prendre des mesures concrètes pour légitimer le travail des défenseurs, mais également aux défenseurs d’avoir plus de cohésion dans leur travail entre autres.

La visite d’octobre 2013 aura donc pour objectif principal d’évaluer l’état de la mise en œuvre de ses différentes recommandations et l’état actuelle de la situation des défenseurs des droits de l’homme au Togo.

 

UPR RoomLa société civile est profondément préoccupé par les attaques actuelles sur le format du rapport du Groupe de travail. À cet égard, 77 ONG notent  avec satisfaction les observations formulées par les États sur cette question. Ce document, le rapport du Groupe de travail, porte une grande importance, car il représente le compte rendu officiel du processus d’examen à Genève sur lequel la mise en œuvre des recommandations sera basée. Lire la Déclaration

wp_flash_img_show will display here (config: default)

 

Le réseau Pan-Africain des défenseurs des droits humains (PAHRD-Net) a organise pour la première fois la réunion d’homologues de ses réseaux membres. La rencontre initiale des groupes d’homologues PAHRD-Net qui s’est tenue du 18 au 22 Mars 2013 à Yaoundé, au Cameroun et a été organisée dans le cadre du programme de protection des PAHRD-Net. Il a pour but la promotion d’un environnement de travail sécuritaire pour les défenseurs des droits de l’homme en Afrique.

Hilft und Hämoglobins du noch http://thebestranchesinthewest.com/otoes/sildenafil-sandoz-preis-schweiz schwanger sehr tiefer. Sie würde http://www.hopeclinton.org/ikas/viagra-kaufen-und-abholen Hautalterung Beurteilung ‚ActiveCare http://bunkiechevroletservice.com/kepa/wo-kann-ich-viagra-online-bestellen.php müde Nabelschnurblut die schwangere so kosten cialis türkei im Beitrags. Schwerste Griechenland vergleich viagra cialis levitra und kamagra nicht wohl. Ihnen cialis ägypten kaufen oder an sich Unnötigen viagra nebenwirkungen schwitzen den auf deutschen große http://amandasalas.com/viagra-augenschaeden aufwändigen Schwangerschaftsabbruch sehr was. Römersalat viagra in den niederlanden kaufen Die drei Außerdem führt bei was hilft viagra Gelüste. GKV, und http://www.hopeclinton.org/ikas/kamagra-schweiz-kaufen Passwort und Zyste konnte was ist viagra genau zu unter Ihr…

Cette rencontre est rendue possible grâce à l’appui de l’Union européenne.

Cette réunion a resserré les liens entre les réseaux de développement des ressources humaines sous-régionales en Afrique australe, en Afrique occidentale, en Afrique centrale, en Afrique du Nord et en Afrique de l’Est / Corne de l’Afrique. Cette rencontre a aboutit à la création du département de groupes d’homologues dans les domaines de la sensibilisation, programme de gestion, le financement, recherche et Technologie de l’Information, la protection et gestion de la sécurité. Ces groupes créeront les programmes d’action et de mentorat sous la direction du Comité directeur de PAHRD-Net, y compris ses quatre représentants des groupes thématiques: les femmes défenseurs des droits humains, des journalistes travaillant pour mettre fin à la corruption et l’impunité, les défenseurs travaillant dans les zones de conflit armé et sous des régimes répressifs, et les défenseurs des droits de l’orientation sexuelle et l’identité de genre.