Liberté d’expression

Le Burkina possède un cadre juridique favorable à la création d’organes de presse, la presse est plurielle et il existe un nombre important d’organes de presse. Des subventions publiques sont allouées à la presse, il n’y a pas d’arrestation de journalistes avérés; Cependant la régulation est inéquitable et inégalitaire entre médias privés et public et l’indépendance du Conseil Supérieur de la Communication est remise en cause par rapport à sa composition. Par ailleurs les méthodes de régulation jugées harcelantes et coercitives par les professionnels (mise en demeure, auditions intempestives et il n existe pas de loi en faveur du droit d’accès à l’information et le problème de l’autocensure des médias.

Cas reportés:

Interpellations et auditions intempestives à l’encontre des médias privés sur des prétextes fallacieux Les griefs soulevés contre les médias sont souvent non pertinents et subjectifs.

  • Interpellation des journaux « l’Observateur Paalga » et « l’Evènement  » en janvier 2010;
  • Interpellation du journal « l’évènement » en juin 2010;
  • Interpellation de la radio Fémina Fm en avril2010;
  • Interpellation de la Radio Ouaga fm en avril 2010;
  • Mise en garde des responsables de médias sur les émissions d’expression directe; et interactives en septembre 2010.

Liberté d’association

La loi portant création d’association n’est  pas caractérisée par le régime de la déclaration préalable. Elle dispose simplement que la création d’association est libre; ce qui favorise la liberté d’association. Toutefois les associations ont l’obligation de publier le récépissé de reconnaissance de toute association au journal officiel à raison de 25000 F FCFA l’insertion et la personnalité juridique définitive de toute association reconnue est conditionnée à la publication au journal officielle.

 

Recommandations

  • Une vigilance accrue des défenseurs des droits de l’homme quand à la sauvegarde des acquis de la démocratie mais également des libertés fondamentales;
  • Exiger de l’Etat de respecter les libertés fondamentales des citoyens; notamment le droit à la liberté d’expression et de celle de manifestation.